Le syndrome de Munich

Il est apparu pour la première fois en 1938 dans la capitale de la Bavière ! On s’interroge encore sur ses causes ! Voici les principales hypothèses, qui ne s’excluent pas forcément l’une l’autre : il pourrait s’agir d’un conditionnement psychologique dû à la présence d’individus monstrueux ou d’évènements terrifiants, d’une tare congénitale, réduisant sur certains sujets les personnes atteintes à porter des jugements proches de la débilité légère, les calculs sournois et pervers, fruits d’un narcissisme exacerbé ne sont pas exclus. Le résultat produit chez le malade : un effet tellement euphorisant, qu’il ne pourrait plus distinguer une tête de Méduse de la Joconde !

Le premier atteint en 1938 fut le premier ministre de Sa Gracieuse Majesté Neville Chamberlain. Sûr de la bonne foi d’Hitler, et confiant dans sa parole, il lui céda tout. A cette date ce fut la Tchécoslovaquie. Il poussa le président français, incrédule, dans cette voie. Et il fut bien le seul à croire avoir sauvé la paix.

La dernière victime en date, tout récemment atteinte, est le député vert Noël Mamère, le seul avec une obscure consoeur de son parti à avoir condamné la vente d’avions Rafale à l’Egypte ! Motif, le maréchal al-Sissi, chef de l’Etat, serait un dictateur sanglant ! Monsieur Mamère préfère t’il voir à la tête de cet Etat un homme élu « démocratiquement » qui ne pourrait être qu’un frère musulman ? Est-ce à ce prix qu’il veut au nom de son idéologie sauver la paix et la liberté, devant la menace du « Califat », comme Chamberlain à Munich devant Hitler ?

Certes le Marechal al-Sissi utilise la force, mais a-t’il le choix ? Non ! Pas plus que nous, les canadiens et tout récemment les danois. Le chef de l’Etat égyptien déplairait-il à monsieur Mamère parce qu’il a eu le courage de se rendre à l’université Al Azzar pour demander aux théologiens musulmans de préciser ce que devait être l’Islam et bannir ainsi toute justification religieuse à la violence ? Lui reprocherait-il aussi, au moment des attentats de Paris, de s’être rendu à la cathédrale copte du Caire pour dire aux chrétiens qu’il les protégerait tous parce qu’égyptiens des origines ! Notre homme « vert » comme beaucoup de ses semblables à gauche révèle sa vraie nature de trotskyste camouflé, comme d’autres à droite de voltairiens impénitents qui considèrent les religions comme nuisibles. Qu’un chef d’Etat les prenne au sérieux, comme cela se voit en Egypte, voilà qui est intolérable ! Alors on ressort ce vieux rossignol des années 1980 des crypto communistes d’Occident, partisan d’un pacifisme bêlant, hurlant « plutôt rouge que mort », dénonçant la France comme marchand d’armes, en même temps que les fusées SS20 pointées en direction de l’Union soviétique, le tout nous ayant empêché d’être à la fois rouges et morts ! Ce type de pacifisme, faut-il le rappeler avait amener la victoire nazie avec les suites que l’on connait. Il amènerait la victoire du Califat et l’instauration de la charia !

Enfin, quand on entend la doublure de Chamberlain parler des dangers de livraison d’armes à un pays qu’il estime peu sûr, on ne peut que se poser des questions qui nous ramènent aux causes du syndrome de Munich ! Ignore-t’il vraiment que l’Egypte combat l’Islamisme depuis plus longtemps que nous et grâce à un armement supérieur va pouvoir continuer cette lutte plus efficacement ? Est-il aussi mal informé qu’il semble l’être sur les conditions des ventes d’armes de cette « catégorie » à des pays étrangers ? Ou bien il est sot ou hypocrite ? Enfin quand il prétend avoir le souci de l’armée française en disant sa préférence à la voir réarmée, sait-il ou non que la vente de nos rafales à d’autres est une nécessité pour que nous puissions continuer à les produire et en doter notre aviation ? Mais comme tous les gens de sa caste, je devrais dire de sa secte, il n’aime pas l’armée.

Et pourtant, il faudra bien passer par elle pour venir à bout des terroristes ! On ne pourra plus longtemps se contenter de ce qui est mis en place actuellement. Monsieur Mamère, à la place qu’il occupe devrait pouvoir faire le calcul rapide que le plan vigipirate tel qu’il est actuellement ne pourra être maintenu longtemps faute d’argent, ne serait-ce que pour payer les heures supplémentaires des policiers. Et il n’y a pas que cela !

Il sera très probablement nécessaire de donner à cette lutte anti-terroriste une autre ampleur, par l’engagement d’un armement puissant, et surtout avec l’aide d’autres pays. Certains conflits ne peuvent pas toujours se régler par la négociation. C’est regrettable mais c’est ainsi. Le califat ne peut être qu’anéanti, comme Caton le disait jadis à Rome pour Carthage « Cartago delenda est » ! Croire le contraire ou agir comme tel en affichant un dégoût pour les armes qui finalement auront le dernier mot est vraiment le symptôme du syndrome munichois en phase terminale, qui, si je n’étais pas chrétien me ferai penser à l’euthanasie !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s