Un front à l’horizon

Les augures patentés des élections évoquent dès maintenant ce genre de vision, qui se rapporte en fait à deux fronts : le National, dans son rôle traditionnel d’épouvantail, et le Républicain, comme son repoussoir naturel. Jusque-là, rien de bien original ! Mais l’affaire se corse pour la prévision de celui qui fera face au « monstre », et qui bien évidemment est présenté, toujours par les mêmes devins, comme étant le seul à pouvoir le vaincre, à savoir « l’Emmanuel » qui a dénoncé le crime contre l’humanité que fut la colonisation française, particulièrement en Algérie, là où justement combattit le fondateur du Front National. Car il ne fait pas de doute pour beaucoup de médias, sondages à l’appui, qu’Emmanuel Macron sera au second tour face à Marine Le Pen.

Le « la » est, sans surprise, donné par BFMTV. Comme sous la Terreur, où la guillotine était dressée en permanence et où les comités de salut public et de sûreté générale siégeaient de la même manière, cette chaîne de télévision fait la campagne de monsieur Macron, tout en faisant le procès permanent de monsieur Fillon. Et je dois dire, à propos de cette dernière constatation, que c’est du grand art ! Lire la Suite →

 » Judas étant ressuscité à Alger… »

…en se mettant « en marche » sur un sol étranger pour trahir la France en comparant à des nazis les anciens combattants qui se sont battus pour nos anciennes colonies

Tartuffe n’a pas tardé à apparaître, mais ne sortant pas d’un tombeau ! Dans les Châtiments, Victor Hugo n’a-t’il pas écrit, à l’intention de certains catholiques opportunistes ralliés au coup d’Etat de Napoléon IlI : « Sur les publicains juifs, vous avez l’avantage, maudits, Judas est mort, Tartuffe ne meurt pas ! ». En s’approchant de celui qu’il se propose de soutenir, on se demande en effet sous quelle forme il a formulé son célèbre propos du début de l’acte IlI dans la pièce de Molière : « Avant que de parler prenez moi ce mouchoir… cachez ce sein que je ne saurais voir, par de pareils objets les âmes sont blessées et cela fait venir de coupables pensées ». Non pas que j’imagine « le revenant » d’Alger en tenue légère ! Lire la Suite →

Parole de la semaine – 7e dimanche du temps ordinaire

Pour ce 7ème dimanche du temps ordinaire, l’Eglise nous invite à méditer sur St Matthieu 5 v 38-48. Après avoir évoqué la Loi du Talion, et son dépassement par le pardon chrétien, Jésus soulève la difficile question de l’amour des ennemis :

Et nous conclurons sur le plus difficile : l’amour des ennemis. Et là une question se pose complètement nouvelle par rapport aux autres antithèses. L’Ancien Testament n’a jamais commandé la haine des ennemis comme il a commandé l’amour du prochain ainsi que l’atteste notre première lecture (Lévitique 19, 18). A ce sujet d’ailleurs, vous avez pu remarquer que cet amour du prochain n’exclut pas la réprimande s’il y a péché. Ce texte du lévitique en fait même un devoir car ce n’est pas aimer selon Dieu que de taire à un pécheur son péché au nom de l’amour. Et je ne serais trop vous conseiller la lecture de ce passage du prophète Ezéchiel qui décrit son rôle de guetteur au chapitre 3, versets 16 à 21. Il lui est fait obligation d’avertir celui qui suit une mauvaise voie car Dieu lui demandera des comptes. Lire la Suite →

Dernière minute : Judas ressuscite à Alger !

C’est la France, dont il prétend être un des « apôtres », qu’Emmanuel Macron vient de doublement trahir en Algérie ! Lui qui aspire à la magistrature suprême n’a pas hésité à critiquer son pays de l’étranger ! Ou il est très mal éduqué et pense que toutes les transgressions sont bonnes pour se faire remarquer, ou il pense que l’Algérie est encore française ? Cette dernière hypothèse me paraît douteuse, compte tenu de son message sur la colonisation : « crime contre l’humanité » ! Écho de la voix de son Maître, François Hollande, en 2012, le jour de son investiture, qui critiquait Jules Ferry pour son colonialisme, alors qu’il venait de déposer une gerbe devant sa statue ! Mais il voulait honorer le laïc, ne pouvant pas comprendre que cet homme était aussi un grand patriote aimant la France et sa culture et voulant ainsi la faire partager, quitte à envoyer des Pères blancs avec l’armée française. Horreur pour messieurs Hollande et Macron ! Lire la Suite →

L’œil était dans l’église et regardait Fillon !

« Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison. » (Matthieu 5 v. 25).

Ce verset extrait de l’Evangile selon Saint Matthieu fait partie de la lecture de ce jour, 6e dimanche du temps ordinaire, qui comporte en tout les versets 17 à 37. Comme tout catholique qui a participé à la messe de ce jour, François Fillon l’a entendu avec tout le passage bien sûr, puisqu’il se trouvait ce matin dans une église de La Réunion. Rien que de très normal au fond pour un catholique, qui subit une campagne plus qu’éprouvante, que de prendre un moment de recueillement dominical, comme il le fait ailleurs relativement régulièrement (il ne s’est jamais proclamé pilier de sacristie !).

Mais BFMTV veillait, si j’ose dire ! Chaîne quant à elle pilier de l’accusation permanente du candidat Fillon, laquelle, dans sa rage hystérique à le perdre, n’a pas hésité à lancer un de ses perroquets stipendiés dans l’exégèse biblique et dans un commentaire, digne d’un curé démagogue des années 1968. Oui, le journaliste qui commentait le « sujet Fillon » n’a pas hésité à dire que s’il n’avait pas voulu parler des affaires, il avait été comme « rattrapé par elles à l’église, par l’évangile du jour, et de citer ce verset 25, bien évidemment sorti de son contexte ! (Qu’on se réfère à mon homélie de ce même jour!). Lire la Suite →

Parole de la semaine – 6e dimanche du temps ordinaire

Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (5, 17-37)

Malgré les premiers versets de notre passage dans lesquels Jésus se garde contre une fausse interprétation concernant sa venue, beaucoup de chrétiens d’hier et d’aujourd’hui sont tombés dans le piège. Jésus aurait rompu avec l’Ancien Testament au nom de l’amour du prochain et d’un libéralisme avant la lettre. Et bien évidemment l’Eglise l’aurait trahi en instituant un nouveau légalisme qui n’aurait rien à envier en dureté à celui de la loi de Moïse !

Notons qu’au IIe siècle Marcion, exégète romain, avait à peu près énoncé ces idées sans attendre l’empereur Constantin et l’Edit de Milan de 313 (nous fêtons son 1700e anniversaire) qui allait marquer la fin des persécutions contre les chrétiens. Début des infidélités ou commencement d’une nouvelle ère ? Tout dépend de la façon dont vous vous laissez influencer par les médias, ou de la façon dont vous vous en gardez. Lire la Suite →

Le Temps des vautours

Ils tournent et tournent encore depuis des jours et des jours comme les aiguilles des pendules qui mesurent le temps que consacrent des journalistes bien disciplinés à nous persuader qu’il existe une affaire Fillon, aussi épouvantable pour la France qu’est extraordinaire la chance offerte aux français par la candidature de l’Emmanuel, qui veut dire, je le rappelle « Dieu avec nous » (en hébreu).

La chaîne BFMTV se place en première ligne de ce prophétisme incantatoire. Sans doute parce que son patron connaît bien le prophète Isaïe et est sensible à son message ! J’en rappelle un court extrait : « Voici que La jeune fille est enceinte et enfante un fils et elle lui donnera le nom d’Emmanuel. De crème et de miel il se nourrira, sachant rejeter le mal et choisir le Bien. » (Isaïe 7, v 14-15). Lire la Suite →