La France maison de passe…. sanitaire

Qui l’eut cru ? La cinquième république fondée par le général de Gaulle en 1958, bien qu’ayant conservé sa qualification de laïque, du moins dans les mots, en arriverait après bien des mutations à sacrifier à un nouveau saint inconnu du calendrier, Saint Sanitaire, sans doute le vis à vis masculin de Marianne, parité des sexes oblige ! Et qu’ainsi, à partir de ce 9 juin, un passe sanitaire, va nous être imposé, si nous voulons reprendre ce qu’on appelle une vie normale !

On se souvient de la manière étrange dont cette loi fut rejetée puis votée le 12 mai dernier à l’assemblée nationale. L’astucieux MODEM n’avait pas suivi la majorité LREM, pour finalement la rejoindre, marquant ou croyant marquer une différence avec les partisans d’une loi qui peut se révéler extrêmement dangereuse pour la dignité de la personne humaine et ses libertés essentielles, comme le droit au secret médical. Oh certes cela ne semble pas être remis directement en cause, puisqu’on parle de situation provisoire, due à la menace que fait peser le Covid, on a même instauré ce qu’on appelle des lignes rouges, pour sauvegarder les libertés que j’ai évoquées. Mais il faut croire que celles-ci ne sont pas très voyantes. Et le fait qu’elles aient été instaurées sous un quinquennat qui n’a su que répandre le plus épais brouillard sur l’affaire des gilets jaunes, et qui a traité ensuite l’affaire du Covid d’une manière que les français ne sont pas prêts d’oublier, et continue sur le même mode, avec le seul postulat de la solution vaccinale, interdisant tout soin ! Tout cela n’inspire pas confiance. Il est clair que le gouvernement actuel veut tout savoir de la santé de chaque français. Pour l’instant, cela ne concerne que ce qui tourne autour de l’affaire du Covid….. mais l’appétit vient en mangeant !

D’autant plus que dans le même temps, la CNIL autorisait une multinationale privée IQVIA à passer un partenariat avec les pharmacies pour contrôler toutes les transactions qui se passent sur nos cartes vitales. On peut se consoler en se disant que ce sera peut-être une occasion de repérer celles qui sont utilisées indûment, mais cela apporterait d’autres problèmes, peut-être peu glorieux pour certains responsables, qui distrairaient de l’essentiel. Mais cela peut aussi être utilisé dans le sens d’une amélioration de performances de ces cartes, qui aboutirait à mieux les personnaliser, afin que l’Etat puisse encore mieux nous connaître et nous faire connaître aux organismes qui seraient susceptibles de s’intéresser à nous, et ce, pour notre bonheur bien sûr ! Car comme Jules Romain le faisait dire au docteur Knock « Tout bien portant est un malade qui s’ignore. ». Et cette constatation en entraînera une autre « Tout citoyen qui tient à sa liberté, ignore les bienfaits de la dictature ! ». Notre Révolution avait de toutes façons pavé le chemin en stipulant que tout citoyen peut rapidement devenir un suspect qui s’ignore… selon la loi des suspects de 1793.

Alors certes, nous n’avons pas inventé, nous Français, le raffinement sanitaire de la dictature. Après l’humiliante défaite de 1918, l’etude de la biologie va connaître en Allemagne un grand développement. La crise de 1929 va l’accélérer. On est à la recherche d’un ordre nouveau pour éviter de semblables catastrophes. On veut sortir du confinement de la défaite et de la misère, un peu comme les français, après ce qu’ils ont vécu avec le Covid. On était, comme on est aujourd’hui prêt à tout. En Allemagne, on allait mélanger la guérison du corps des individus et à celle du corps social. Et dans la droite allemande où se situe le parti national-socialiste, on va prôner l’hygiène raciale et une politique eugéniste. On va favoriser la reproduction d’individus reconnus comme génétiquement sains, en raison du sang aryen coulant dans leurs veines. Entre 1933 et 1945, pour empêcher la prolifération de races inférieures, on aura recours à l’avortement, la stérilisation, l’élimination, l’euthanasie, et en fin de compte , pour ceux qui ont continué à exister, la solution finale. Avant même l’arrivée des nazis au pouvoir, le projet existait d’éliminer tous les parasites, comme tous ceux qui constituaient une charge pour la société. Quand Hitler deviendra Chancelier, sera créée une Commission nationale pour le service d’hygiène raciale, dont s’inspirera, en France, Georges Montandon (grand et redoutable théoricien de l’antisémitisme) pour fonder en 1940 la revue Ethnie française. Et tout cela sera accompagné de fichages en tout genre, y compris de cahiers d’arbres généalogiques pour vérifier la pureté du sang jusqu’en 1650, pour l’Allemagne !

Quand à la police criminelle allemande , elle se verra dès 1941 dotée du pouvoir d’intervenir d’une manière préventive pour faire obstacle aux crimes….grâce aux fiches biologiques.

Cette horreur, prélude à toutes sortes de tueries de masse a eu lieu dans notre pauvre Europe au siècle dernier. Nous l’avons revue au vingt-et-unième siècle dans quelques films de science-fiction, et nous la retrouvons aujourd’hui sous forme d’une loi votée en France, et qui s’étendra certainement à l’Europe au nom de l’universalisme bruxellois. Tout juste après une grande peur, la panique du Covid, avant des élections françaises, assez imprévisibles, mais où certains jouent gros, voici que ce 9 juin nous allons débuter un commencement de fichage sanitaire, dont nous ne connaissons pas exactement l’étendue, ni surtout le réel avenir, en ce sens que nous ne savons pas jusqu’à quelles investigations il ira, ni combien de temps il durera….Nous ne sommes même pas sûr de sa légalité dès qu’on voudra l’appliquer ! Cette affaire s’ajoutant à une gestion, plus que problématique de ce qu’on a appelé la crise sanitaire, aggrave la crise de confiance entre le peuple français et ses dirigeants. Beaucoup maintenant doutent de leur souci du bien commun et pire encore ! Et quelque temps plus tard la loi de bioéthique sera votée, comme celle concernant les associations, sous prétexte de conforter les valeurs de la République ! Mais quelle république ? Celle qu’on aura réduite au statut de maison de passe….sanitaire !

6 commentaires

  1. Mon père, je vous ai écouté chez Morandini , enfin un prêtre catholique qui s’assume et qui ne ressemble pas à un éducateur spécialisé , vous êtes l’héritier de Léon I, D’Urbain II, de Bernard de Clervaux, de Pie II et de Pie V , de tous les chrétiens du passé qui pouvaient subir 20 ans d’esclavage sous les musulmans en gardant la foi alors qu’il leur suffisait de changer de religion pour être libres tel Georges de HONGRIE (15 ème siècle), d’une Eglise qui n’avait aucun complexe à nommer ses ennemis, tendre l’autre joue oui mais pas au point de disparaître et de s’affaler face à des gens qui nous haïssent !
    Forza padre mio et merci !
    Maître Richard SPERANZA, Marseille

    J'aime

    Réponse

  2. L’État policier qu’est devenue la République est de plus en plus visible et coercitif. La bande de gangsters qui gouvernent le pays n’ont que faire de nos protestations car ils ne veulent rien voir ni rien entendre. Les Catholiques sont détestés par ce pouvoir, nous le savons. Ceux qui ont été agressés à la procession samedi dernier et très mal défendus par cette même république en savent quelque chose. Nous sommes donc une simple minorité très mal vue ; il faut sans doute cesser de se croire encore comme une communauté puissante. Dès lors, comme les Amish, il faudra accepter de vivre à côté et à la marge de la société dominante. Dès lors, également, il devient nécessaire de cesser de promouvoir « l’autre » et tendre à se replier sur soi et sur l’essentiel et penser à se protéger. Cela suppose enfin de décider de ne plus collaborer avec un régime politique totalitaire qui nous veut du mal.

    J'aime

    Réponse

  3. Merci mon Père de ce rappel de notre histoire des années noires de la France. Histoire contemporaine. Et de nous avertir du danger du passeport sanitaire qui est une atteinte à nos libertés fondamentales. Pour un avenir bien menaçant.

    Aimé par 1 personne

    Réponse

  4. Bien rédigé, comme d’habitude ce blog du père Viot. Bravo, mais il tourne vite à la rengaine avec l’Allemagne, les Nazis, les antisémites…et tout et tout.
    Je ne veux pas dire que c’est inexact, mais cela reste « de mode ».
    Grand silence par contre sur le communisme !
    Communisme chinois peut-être pas étranger au Covid, Communisme européen, associé aux musulmans pour envahir l’Europe…bref le communisme qui a tué tellement plus de personnes, d’enfants, de femmes, tellement plus que les Allemands !
    Je n’avais pas encore détecté cette tendance du Père Viot !

    J'aime

    Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s