Appel de l’au-delà du Général De Gaulle du 18 juin 2020

Les chefs qui depuis de nombreuses années sont à la tête du peuple français ont formé un énième gouvernement, en marche depuis trois ans. Ce gouvernement alléguant les différentes crises, et conscient de son incapacité à les résoudre, s’est mis en rapport avec l’ennemi pour cesser le combat. Pire, il a commencé par mépriser l’armée en poussant un officier supérieur de grande valeur à la démission. Il a poursuivi sa marche vers l’abime en crachant sur les personnels soignants pour se glorifier par la suite de leur dévouement dans le traitement de la crise sanitaire. Aujourd’hui c’est sa propre police qu’il calomnie, en laissant planer sur elle l’accusation de racisme pour complaire à l’ennemi.

Certes nous avons été, nous sommes, submergés par la force de l’argent virtuel et mondialiste, une immigration incontrôlée, une propagande d’Etat au travers de médias plus au service du pouvoir que de l’information objective des citoyens. Infiniment plus que le nombre de ces maux, c’est la tactique de nos adversaires et l’incompétence de nos chefs qui nous ont fait reculer. Ceux-ci mêmes ont été surpris, au point de les amener là où ils en sont aujourd’hui. Ils sortent anéantis d’une épidémie mondiale qu’ils n’ont pas su gérer, et osent demander notre confiance pour redresser une situation qu’ils n’ont pas pu maîtriser. Mais le dernier mot est-il dit ? L’espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !

Croyez-moi, je vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n’est perdu pour la France. Conscients des moyens qui nous ont vaincus, nous pourrons remporter un jour la victoire.

Car la France n’est pas finie ! Elle n’est pas finie ! Elle n’est pas finie !  Elle a un vaste héritage derrière elle. Ses forces peuvent faire bloc entre elles pour défendre notre souveraineté, nos racines chrétiennes et la civilisation qui en découle.

Cette guerre n’est pas limitée à ce que l’ennemi croit avoir gagné. Cette guerre n’est pas tranchée par ses succès. Cette guerre est une guerre totale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n’empêchent pas qu’il y a dans notre pays tous les moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd’hui par des puissances qui se veulent obscures et utilisant des moyens médiatiques démagogiques, nous pourrons vaincre dans l’avenir par une force supérieure, suscitée par l’amour de notre patrie. Le destin de la France et du monde est là.

Moi, Général De Gaulle, par-delà la mort, j’invite les officiers et les soldats français, où qu’ils se trouvent, avec ou sans leurs armes, j’invite les ingénieurs et les ouvriers, les penseurs et ceux qui forment les forces vives de la nation, c’est à dire tous les français qui aiment la France, à s’unir pour la défendre.

Quoiqu’il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas. Demain, aujourd’hui, comme hier, sa voix se fera toujours entendre !

7 commentaires

  1. Suite et fin de mon message… Mais j’ai l’esprit d’escalier… Et ce sont les mêmes – cf mon message précédent, qui vous diront avec des trémolos dans la voix et des larmes dans les yeux :  » France, qu’as-tu fait de ton baptême ? » Ou encore : « Pauvre France, fille aînée de l’Eglise… » Et moi je leur redis :  » Mgr Roncalli, nonce à Paris… » Et je les laisse à leur autisme spirituel. Quant à la situation du catholicisme en France, il est même plus catastrophique que vous pouvez l’imaginer. Car, non seulement il n’y a plus que 2% de catholiques qui disent aller à la messe tous les dimanches, mais, enquête de sociologie religieuse à l’appui, 70 à 80% de ces 2% dont issus du même groupe social, la moyenne et la grande bourgeoisie, et plus souvent la grande que la moyenne. Alors, vous savez mes interrogations sur la vision horizontale ou verticale de la foi de mon message précédent, les responsables de ces 2% de catholiques s’en foutent complètement, mais avec le sourire et gentiment, ils diront à leur 70% de grands bourgeois ce qu’ils veulent bien entendre d’un point de vue politico-religio-spirituel, pour… financer leurs communautés… d’intérêts…

    J'aime

    Réponse

  2. Où est l’appel de la Reine des Cieux dans tout cela ?
    Elle se montre partout dans le monde pour supplier les hommes de se convertir et les catholiques de prier le Rosaire chaque jour !
    Ceux qui font silence sur l’action souveraine du Cœur Immaculé et Douloureux de Marie se trompe entièrement de combat et de stratégie.
    L’arme suprême est le Rosaire reposant sur le St Sacrifice de la Messe et la Pénitence.
    Méditez Lépante,Vienne,la délivrance de l’Autriche en 1955,ainsi qu’un grand nombre d’autres interventions miraculeuse de la. Très Saint Vierge Marie.
    Ce message de l’au-delà est HORIZONTAL et fourvoie les catholiques.

    J'aime

    Réponse

  3. Merci de votre propos.

    Pour ma part, cette crise « covid » me semble plus politique que sanitaire. Le virus a été un prétexte pour certains gouvernements pour imposer des mesures ubuesques et liberticides.
    Je ne crois pas du tout que la gang de Macron ait été incompétent. Je pense que ce qui a été fait a été choisi, par idéologie. Et qu’ils ont très bien su gérer, selon leur plan… évidemment pas du tout au service des populations.
    Heureusement, dans d’autres pays, les responsables ont été plus responsables, et montrent qu’il est encore possible de réagir.

    J'aime

    Réponse

  4. Bonjour

    Votre vision politique de la chrétienté est juste risible, si elle n’était tragique. En réalité, la société que vous appelez de vos vœux n’existe pas, n’a jamais existé, sauf dans les cervelles folles de quelques individus isolés, totalement isolés. C’est une vision horizontale de la foi chrétienne, beaucoup d’incantations politiques saupoudrées d’un zeste de prière catholique. Quand vous évoquez le combat du diable contre le Bon Dieu, comme deux êtres l’un en face de l’autre, je vous dis que c’est une vision horizontale. Côte à côte. Hors, c’est faux, Dieu ne se bat pas contre le diable, Dieu a créé le diable, qui fut d’abord un ange bon, avant de se rebeller et de devenir un ange mauvais. Et le diable, aujourd’hui, comme toutes les créatures visibles et invisibles, comme toutes choses et tous les événements, n’a d’existence que par la volonté ou la permission de Dieu. S’il décide demain de votre mort, ou de la mienne, nous sommes morts. Et ainsi de toutes choses et de tout être et de tout événement… Autrement dit : Dieu est au-dessus de tout et de tous, créateur de tout et de tous, et nous sommes dans une vision verticale de la foi catholique. Le diable n’a aujourd’hui que le pouvoir que Dieu lui laisse, pouvoir qu’Il permet d’exercer ici-bas et dans nos vies pour notre conversion. Mais ce que je dis là est incompréhensible pour les nostalgiques du régime de Vichy, réduit à néant par Dieu lui-même par la médiation des hommes, dont le général de Gaulle, qui a participé secrètement, mais sûrement, à l’avènement de ce deuxième concile du Vatican que vous détestez, comme des suppôts de satan qui veulent faire la volonté de Dieu à la place de Dieu lui-même, au lieu de se soumettre à ses décrets insondables, avides qu’ils sont de leur propre pouvoir. Oui : Mgr Roncalli, nonce à Paris. La messe est dite… Et, avant que vous ne fermiez la porte de votre autisme spirituel, une dernière humiliation de Dieu pour un peu d’humilité : aujourd’hui, en France, il n’y a plus que 2 % de catholiques qui disent aller à la messe toutes les semaines et parmi eux, peut-être : 0,5% de traditionalistes (peut-être 1 % dans le monde entier), soit vous êtes aussi dangereux pour la République que les pyramides d’Égypte, mais surtout beaucoup moins visibles. Alors, vous allez dire Ce n’est pas les chiffres qui comptent, alors que vous ne rêvez que de puissance, de gloire et de majesté… Mais Dieu en a décidé autrement pour votre conversion…

    J'aime

    Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s