Au secours, Jésus revient !

Au risque de surprendre, je suis reconnaissant au journal Libération d’avoir fait « la une » avec ce cri d’alarme : « Au secours, Jésus revient ! » illustré par un chapelet. Il faut en effet toujours « positiver » et se dire que beaucoup de lecteurs de ce journal n’ont peut-être jamais vu cet objet de piété de leur vie et à quelques jours du 1er dimanche de l’Avent ne songent pas au sens de la venue de Jésus. Et bien, voilà qui est fait, une partie de la gauche française est atteinte par une petite lueur d’Evangile, ce qui, en ces temps d’obscurité n’est pas rien ! Mais cela ne doit pas masquer la réalité recouverte par un tel titre : une explosion de haine à l’égard du Christianisme et du catholicisme en particulier ! Le motif de cette attaque est à la fois simple et terrible : François Fillon, sans remettre en cause la loi Veil, a osé dire qu’à titre personnel il était contre l’avortement ! Pire aux yeux de ces « bien pensants », il a promis de ne pas accorder l’adoption plénière aux couples de même sexe, dans sa réécriture de la Loi Taubira. Alors il sent la sacristie, il est acoquiné avec les intégristes, les milieux d’extrême droite, Poutine ! Il ne manque plus que le Klu Klux Klan !

Une première leçon doit être tirée : l’anti catholicisme d’une certaine intelligentsia dans tous les milieux, principalement la presse, le milieu du spectacle, et une partie du monde politique, droite et gauche confondues. Certes, la gauche au pouvoir, en particulier par certaines de ses égéries – Taubira, Najat Belkacem, Marisol Touraine, Rossignol – a manifesté un anti Christianisme virulent. À ce sujet, un petit rappel historique : il faut toujours distinguer l’esprit radical socialiste de celui du socialisme. Le premier est foncièrement anti chrétien depuis ses origines, Mme Taubira en est un « pur » produit et elle a fait tache d’huile… remplissant autour d’elle, le vide et le creux, comme la tête de certaines de ses collègues. Il est aussi à noter que cette idéologie est allée de paire avec une incompétence notoire ! Tout ce qui concerne la justice, la santé, l’éducation nationale, les prétendus droits des femmes auront du mal à s’en remettre ! Alors que les deux ministres vraiment socialistes Cazeneuve et Le Drian ont toujours tenu comme ministres, des discours équilibrés, inspirés par cette laïcité respectueuse que j’ai connue dans ma jeunesse et qu’on m’a enseignée à l’école publique. Je remarque aussi tout ce qu’ils ont accompli de positif pour la sécurité des français. Oui il faut, en ce temps de guerre, des fichiers perfectionnés en matière de renseignement, oui il faut renforcer l’armée. La France devra beaucoup à ces deux ministres, bien éloignés de l’esprit « rad soc », et ayant le courage de continuer à servir l’Etat, malgré quelquefois les critiques des démagogues de leur propre camp! Alors, s’il y a alternance, faisons en sorte, nous catholiques, de ne pas élire des héritiers cachés du petit père Combes, le grand saint des « rad soc » !

Ensuite, deuxième leçon à tirer devant l’hystérie anti catholique, il faut arrêter le jeu mortel du « plus catho que moi tu meurs! ». La politique en action, ne peut pas toujours être la recherche du souverain bien. Cela risque même de friser l’hérésie et favoriser l’établissement de systèmes politiques monstrueux ! Nous avons plusieurs exemples « d’essais d’établissement du paradis sur la terre ». Parce que ni Jésus, ni ses disciples n’ont voulu établir la foi chrétienne et sa morale par la force, il serait infidèle et sot de vouloir le faire aujourd’hui ! Par la puissance d’une loi qu’on instaure ou qu’on abroge, on ne peut prétendre par ce seul moyen améliorer le cœur de l’homme. Quand des lois sont mauvaises comme les lois Veil et Taubira et qu’à vues humaines, il n’existe aucun moyen politique pour les supprimer, on doit réfléchir à concrètement limiter leur nuisance ! La politique du tout ou rien mène toujours au pire! Je l’ai vécue dans les années 1972-1973, où le refus de certains chrétiens de discuter sur l’abrogation de la loi de 1920 (pénalisant l’avortement) a conduit à l’élaboration de la loi Veil et à son usage laxiste et permissif. Les puristes « jusqu’au boutistes  » portent eux aussi la responsabilité des 220000 avortements par an, en France, aujourd’hui ! On peut dissuader une femme d’avorter, pourvu qu’on sache l’écouter et qu’on en ait la possibilité. La loi Veil le prévoyait. Demandons qu’on respecte cette disposition première et nous pourrons faire diminuer le nombre d’avortements. Et battons nous aussi contre le projet de loi Rossignol, liberticide et attentatoire à la liberté de conscience. Grâce à des associations diverses, beaucoup de femmes prennent conscience de l’acte grave que constitue l’avortement et si le Pape François vient de permettre aux prêtres d’absoudre ce très grave péché, c’est bien parce qu’il y a une demande, dont en tant que modeste confesseur je confirme la réalité.

Je fais le même raisonnement pour la réécriture de la loi Taubira. La restriction à l’adoption simple va permettre de porter secours très vite aux enfants. Jésus n’attendait pas la fin du sabbat pour guérir et soulager les souffrances. Ne soyons pas aveuglés par la sainteté de nos principes pour bloquer des sauvetages urgents. Je regrette que certains catholiques n’aient pas compris cela, et aient confondu leur quête personnelle de sainteté avec la recherche d’un candidat tellement parfait qu’il soit inéligible ! Quand on se bat, qu’on est en nombre inférieur, et pauvre, c’est un crime que de gâcher « des munitions » ! Enfin, et pour conclure, si la possibilité de retour à une véritable neutralité de l’Etat est possible, tout catholique doit saisir cette chance. Si un candidat se fait attaquer avec le « au secours » des antichrétiens, c’est bien là le signe qu’il faut le soutenir ! Le temps presse ! Il me semble que le moment est venu pour l’Eglise catholique de se manifester plus fermement et d’entrer dans certaines polémiques comme le firent les pères de l’Eglise des premiers siècles.

Le projet de loi de Madame le ministre Rossignol appelle une condamnation unanime, sous peine de faire croire qu’il n’y a plus de voix chrétiennes en France ! La nature a horreur du vide, et j’imagine qu’il ne sera pas difficile à une autre religion de montrer sa vocation à nous remplacer à cause de notre lâcheté ! L’heure des catacombes arrive, avant celle des cachots de Madame Rossignol pour délit d’entrave à l’avortement, prélude à la « purification islamiste », solution finale de la laïcité pour en finir avec le catholicisme ! Alors oui crions comme vraie libération en ce temps de l’Avent : « Au secours Jésus, reviens ! »

Publicités

15 commentaires

  1. Bonsoir

    Je regrette de tout coeur mes commentaires du 28 et 29 novembre, surtout les phrases au sujet de notre pape François. En ce troisième dimanche après l’épiphanie, selon l’ordo liturgique traditionnel, dans mon missel quotidien complet (édition Sainte-Madeleine du Barroux), j’ai lu, placée avant l’épître de saint Paul aux Romains (12, 16-21) cette parole de notre saint et bon Curé d’Ars : « Le moyen de renverser le démon, quand il nous envoie des pensées de haine contre ceux qui nous font du mal, c’est de prier aussitôt pour eux. Voilà comment on arrive à vaincre le mal par le bien, et voilà comme sont les saints. »

    Pardon à celles et ceux que j’aurai blessés par ces commentaires.

    Que la prière quotidienne du chapelet soit notre bouclier contre les attaques du malin et que la bienheureuse Vierge Marie nous aide à vaincre le mal par le bien!

    Deo Gratias

    J'aime

    Réponse

  2. Ce qui me paraît nécessaire aujourd’hui, c’est de neutraliser l’action de notre pape. Pourquoi? C’est mauvais. Et il y a eu d’autres pontificats mauvais dans l’histoire de notre Eglise. J’ai lu récemment cet article sur le site Benoît et moi. C’est un journaliste catholique de gauche qui s’exprime, Marco Politi, non pas un affreux jojo de conservateur. C’est pourquoi il est important d’être vigilant. Il rappelle ce fait : « Et en effet – bien que beaucoup veuillent l’oublier – dans les votes au Synode sur la famille, les thèses d’une voie pénitentielle reconnaissant la possibilité de communion des divorcés remariés ont été rejetées. » Ici : http://benoit-et-moi.fr/2016/actualite/sourde-revolution-ou-guerre-civile-dans-leglise.html

    C’était lors du premier synode sur la famille. On ne peut pas prétendre être le chantre de l’Eglise synodale et user d’autoritarisme lorsque cette Eglise synodale prend des décisions contraires à son point de vue initial. C’est grave, très grave. La suite malheureusement ne peut donc être qu’une suite de péchés graves, très graves. C’est pourquoi il faut neutraliser l’action de ce pape en ayant recours à tous les moyens proposés par la Tradition catholique et le code de droit canonique. Car il s’agit aussi du salut des âmes.

    Il me semble que Dieu a envoyé à notre pape des signes avant la clôture de l’année de la Miséricorde avec la lettre des quatre cardinaux, et, à travers ces quatre cardinaux courageux, tous les cardinaux qui avaient rejetés cette voie pénitentielle, c’est-à-dire une majorité d’entre eux, comme nous le rappelle ce journaliste catholique de gauche, et un autre signe du Bon Dieu étant l’élection de Donald Trump, compte tenu de la polémique qui avait défrayée la chronique il y a quelques mois entre Donald Trump et notre pape. Il y a dans le cas de notre pape, comme dans celui de Donald Trump, mais d’une manière opposée, une sorte de construction médiatique, totalement fausse, et idéologique. Mais le peuple est souverain et s’est reconnaître la voie de la Sagesse… Sensus fidéi…

    Ceci dit : je ne suis pas inquiet pour notre Eglise à moyen et long terme. Je pense aux conséquences de ce pontificat à court terme, en particulier pour le salut des âmes, et c’est pourquoi je soutiens les initiatives visant à neutraliser l’action de ce pape. Pour la gloire de Dieu et le salut du monde. A long terme, je rappelle cette vérité de notre foi catholique : nous ne nous battons pas pour la victoire du Seigneur Jésus, mais dans la victoire du Seigneur Jésus. En effet, le libéralisme étant un principe mauvais par essence et de toute éternité, puisqu’il vient du père du mensonge, le diable, il s’autodétruit tout aussi sûrement qu’un organisme vivant infecté par un virus malin. Une preuve parmi d’autres? C’est la prochaine réintégration de la Fraternité Saint-Pie X dans notre Eglise catholique nationale et mondiale. C’est le libéralisme de notre pape et de son équipe qui va permettre cette réintégration pour des raisons apparemment généreuses, mais, en réalité, et sans aucun doute, c’est l’antique serpent, le diable et Satan, qui se mord la queue, cette réintégration étant une sorte de bombe à retardement, puisque la FSSPX a une telle force d’organisation, une telle habitude du combat spirituel et doctrinal et un tel maillage territorial en France et dans le monde que des pans entiers du peu qui reste des églises libérales vont s’écrouler comme des châteaux de carte. Et je suis persuadé que Dieu a permis en quelque sorte l’exclusion de la FSSPX pour leur permettre de s’étendre en toute tranquillité partout en France et dans le monde et pour revenir aujourd’hui en France et dans le monde forte de ces nombreuses implantations et d’une organisation solide et structurée. Et il semblerait que la FSSPX devrait obtenir prochainement des autorités vaticanes une sorte de « super diocèse » à la tête duquel il y aurait un évêque qui aurait toute autorité pour s’implanter partout sans l’autorisation des évêques diocésains. C’est vraiment le libéralisme, la bête noire de la FSSPX, c’est bien là le paradoxe des paradoxes, qui est en train de s’autodétruire en toute bonne conscience.

    Deo Gratias…

    Je vous souhaite un bon Avent avec Notre Seigneur Jésus, notre Dame de France, la bienheureuse vierge Marie, et le bon Saint Joseph…

    J'aime

    Réponse

    1. Vous parlez de serpent, et bien je pense moi, qu’il s’exprime par votre message…Catholique de gauche, quelle idiotie. La gauche c’est à dire les socialistes en 1905 ont chassé les religieux de leur monastère, de la grande Chartreuse en particulier par les forces de l’ordre à cheval. Depuis, ces mêmes gauchistes n’ont de cesse que de nuire, de vouloir l’éradication des catholiques. Comment quelqu’un, qui se revendique comme étant catholique peut-il avoir oublié cela.

      J'aime

      Réponse

  3. Bonjour Monsieur l’abbé,

    Je souhaitais rebondir sur le pan de texte suivant :

    La politique en action, ne peut pas toujours être la recherche du souverain bien. Cela risque même de friser l’hérésie et favoriser l’établissement de systèmes politiques monstrueux ! Nous avons plusieurs exemples « d’essais d’établissement du paradis sur la terre ».

    La recherche du bien souverain ne présuppose pas une vision « Maximaliste » ou bien même l’essai d’établissement du paradis sur terre. Pour la simple raison qu’un Paradis sur terre n’est possible qu’à Dieu et à aucun pouvoir temporel. L’autorité d’autorité d’un pays doit chercher à tirer son pays vers le haut comme vous le dites très bien après. En cela c’est la recherche du bien souverain (défendant avec vigueur les éternels principes et oeuvrant avec douceur et souplesse quand à leur mise en application.).

    J'aime

    Réponse

  4. Aller voir où le diable se niche !
    Au lendemain de la victoire à la Primaire, sur TF1, le journaliste politique Christophe Jakubyszyn commentant la politique de François Fillon nous dit, il va falloir qu’il mette de l’eau dans son vin, autant que ce soit du vin de messe!

    J'aime

    Réponse

  5. Et bien vous me réconciliez avec l’Eglise qui me semblait être devenue presque entièrement gauchiste, ou muette !
    Vous avez raison de bout en bout et permettez moi de vous remercier pour l’exégèse passionnante que vous avez donnée hier dans votre blog.
    Si vous le pouvez, poursuivez. C’est une utile et pie.
    Merci
    JL Ferracci

    J'aime

    Réponse

  6. Mon père,

    Si nous les chrétiens ne demandons pas à la personne pour qui nous votons d’être courageux sur les loi qui touchent à la vie.
    Qui le fera ?
    Si nous les chrétiens nous ne soutenons pas les candidats courageux, qui vont subir les colibets , parce qu’ils veulent inspirer la politique de la magnifique pensée de l’Eglise sur l’homme.
    Qui le fera?
    En réduisant ces personnes à des combattants du puritanisme, vous usez du même procédé que la presse libertaire : la caricature.

    J'aime

    Réponse

  7. Monsieur l’Abbé, douteriez-vous que notre Seigneur Jésus puisse établir son Royaume d’amour et de vérité ici, maintenant et pour les siècles des siècles, sans être obligé de recourir à des bains de sang ? Une image me vient soudain à l’esprit : un homme décide de ne plus fumer que 10 cigarettes au lieu de vingt! Croyez-vous qu’il sera un peu moins malade à présent? Il faut l’aider graduellement, MAIS RESOLUMENT, à ne plus fumer du tout! Notre Seigneur Jésus nous invite à la sainteté pour tous! Non pas pour une élite de parfait! La sainteté pour tous! Y compris pour les dirigeants de notre pays! NOTRE DEVOIR est de leur rappeler à temps et à contretemps que la seule paix possible et durable et vraie et nécessaire pour notre pays et pour le monde ne peut venir que de notre Seigneur Jésus! « Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du saint-Esprit! » De toutes les nations, peuples et langues! Y compris les dirigeants de nos pays! Le reste, ce sont des petits arrangements avec le diable! Qui est mille fois plus fort que nous à ce petit jeu de dupe!

    Monsieur l’Abbé, douteriez-vous que notre Seigneur Jésus puisse convertir tel ou tel homme et l’amener graduellement, MAIS RESOLUMENT, à la sainteté! Monsieur l’Abbé, doutez-vous de la Toute-Puissance de notre Seigneur Jésus? Doutez-vous qu’Il puisse susciter des apôtres capables d’aider les hommes et les femmes de notre temps à devenir saint comme lui-même est saint?

    « Quant aux onze disciples, ils se rendirent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait donné rendez-vous. Et quand ils le virent, ils se prosternèrent; d’aucun cependant doutèrent. S’avançant, Jésus leur dit ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici que je suis avec vous pour toujours jusqu’à la fin des temps. »

    J'aime

    Réponse

  8. Je suis d’accord avec Arnaud Duroyaume Ces 2 personnages ont des préférences pour certaines populations et en laissent d’autres se faire massacrer Il est prouvé que l’état est complice au Bataclan alors ? ……………..

    J'aime

    Réponse

  9. Eh bien qu’ils aient peur !

    « Avec l’époque hellénistique, la culture grecque et ses dieux recouvrent souvent les cultes de Baal d’oripeaux grecs, identifiant Astarté à Aphrodite et Baal à Zeus dans tout le monde maîtrisé par Alexandre et ses héritiers. L’hellénisation transforme au passage ces vieux cultes agraires, animistes, en cultes aux cérémonials plus élaboré, comportant des degrés d’initiation et de connaissances, dont nous ne connaîtrons jamais le détail, perdu à jamais. C’est Carthage qui nous laisse deviner avec le plus de précision l’un des aspects qu’eurent ces Baal tardifs. »

    http://www.heresie.com/baal.htm

    PS Voyons ,assassiner ses enfants c’est monstrueux .

    J'aime

    Réponse

  10. Monsieur l’abbé,Votre article commençait bien.. très bien. Mais lire que Cazeneuve et Le Drian ont fait beaucoup pour la securité des Français.. alors qu ils devraient être en prison depuis le Bataclan. Désolé mais un lundi matin c est trop pour moi…Bon avent !

    Envoyé depuis Yahoo Mail pour Android

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s