Parole de la semaine – 22e dimanche du temps ordinaire

Pour ce 22e dimanche du temps ordinaire, l’Eglise nous invite à méditer sur Luc 14 v 1 et v 7-14. Jésus y aborde la question de l’humilité en actualisant la vieille sagesse israélite. Nous avons toujours besoin de réfléchir sur ce que Jésus entend par être humble, tant cet état est contraire à ce que recherche le monde, tant aussi hélas il est souvent falsifié dans l’Eglise ! Personnellement j’en arrive à penser que l’orgueilleux sans complexe y est moins dangereux que le faux humble… ! Cela dit, la fin du texte est assez inattendue en évoquant des invitations pour le moins étranges. C’est sur elle que je vous invite à vous arrêter :

La dernière partie de notre texte contient d’ailleurs peut-être un morceau de réponse. En conseillant, contre tous les usages, à inviter à déjeuner les gens les plus repoussants et les plus étrangers car ils n’ont pas la capacité de rendre l’invitation, Jésus incite à une générosité absolue, c’est à dire sans calculs.

Cet état d’esprit appliqué à l’humilité de la façon dont je parlais précédemment comporte à l’évidence une réponse à l’humilité de façade que je viens d’évoquer.

Mais cela va fort heureusement plus loin et doit inspirer ce qui pourrait être une véritable diaconie d’Église aujourd’hui. Nous vivons en un temps d’accroissement de la pauvreté et aussi de la grande richesse, le nombre des milliardaires dans le monde ayant considérablement augmenté ces temps-ci.

Repenser des systèmes sociaux économiques plus justes va devenir de plus en plus urgent et cela exige des hommes politiques capables, voyant à long terme les intérêts du peuple qu’ils gouvernent beaucoup plus que les leurs et les échéances électorales !

Mais cela ne dispense pas pour autant l’Église d’avoir une diaconie adaptée, qui ne se limite pas à de bonnes paroles accompagnées de gâteaux secs et de tasses de thé avec force réunions de motivations. C’est la parole de Dieu qui doit convertir les cœurs en même temps que les portefeuilles afin que les chrétiens soient de plus en plus généreux pour leur Église et pour les pauvres qu’elle a et qu’elle aura à secourir, et il y en aura de plus en plus. C’est ce à quoi Jésus vise dans son conseil d’inviter ceux qui n’ont rien à donner en retour, ceux dont on pensait à l’époque même peut-être qu’ils étaient maudits de Dieu à cause de leur handicap physique, voire de leur pauvreté. Les chrétiens sont donc invités à briser les barrières d’exclusion, sans pour autant détruire les liens familiaux ou amicaux. Ils peuvent donc, pour reprendre les images utilisées par Jésus, continuer à inviter famille, amis, mais sans que ces invitations constituent des fermetures aux autres.

Une toute dernière remarque. Jésus achève son exhortation par l’évocation d’une rétribution des justes à la résurrection. Seule en effet l’espérance d’une vie après la mort peut accroitre, dans le cœur de l’homme, la quête de plus de justice. Loin d’aliéner les esprits et de les détacher de la quête de ce plus de justice en ce monde, comme un certain matérialisme athée l’a prétendu et le prétend encore, la croyance en la résurrection étend le champ d’action de la justice de Dieu et oblige l’homme à en faire autant. Parce que tout n’est pas dit à la fin d’une vie humaine, que ce soit celle d’un riche bien portant ou d’un pauvre estropié, boiteux ou aveugle, le chrétien ne saurait se fier aux apparences des réalités matérielles. Par la foi il doit, dès cette Terre, agir en fonction de ce que Dieu, père de tous les hommes, dira et fera à la fin des temps, à la résurrection.

(Extrait du livre « A l’écoute de la Bible, homélies Dimanches et fêtes – Année C », Artège 2015)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s