Le visage de la France

On en a beaucoup parlé ces temps ci, à propos des grèves et de leurs conséquences. Et l’on pensait surtout à l’Euro de football et au jugement des étrangers sur notre pays. Moyens de transport limités, ordures dans les rues, mauvaises odeurs, violences des « casseurs », allant jusqu’à vouloir faire brûler des policiers dans leur voiture ! Le tout sur fond d’inondations. L’eau de la Seine par dessus la culotte du zouave du pont de l’Alma, et les rats s’égayant sur les quais, rejoignant les SDF humains devenus leurs frères d’infortune ! Miracle du socialisme « hollandais ». Les rats fraternisent avec des humains sous les auspices de la laïcité !

Certains esprits chagrins discernent dans ce déluge, cette accumulation de désordres et de violences, ajoutés à la puanteur de certaines rues et aux rats, une sorte de manifestation du courroux divin ! Car tout ne peut quand même pas être directement la faute du gouvernement et de la CGT ! D’autres se résignent au diagnostic du hasard des incompréhensions entre humains.Mais il y a des gens qui voient le mal partout et flairent, en plus des mauvaises odeurs des poubelles non ramassée, de sombres complots. Deux mots peuvent les résumer : calculs électoraux ! La CGT voudrait ainsi récupérer le mécontentement pour augmenter sa représentation dans les entreprises, et le président laisserait le désordre s’amplifier, et le provoquerait même pour jouer au dernier moment Zorro, comme dans le célèbre clip d’Henri Salvador. Son esprit volontiers provocateur relèverait plus d’un calcul digne d’un ancien premier secrétaire du parti socialiste que d’un ado prolongé en perpétuelle guerre contre son papa. Il y aurait ainsi une logique entre les agressions contre la civilisation judéo-chrétienne, le devoir de mémoire récemment à Verdun et la manière cavalière dont les syndicats furent traités dans la présentation de la loi travail. Car c’est bien de « manière » qu’il s’agit, puisque cette loi a été vidée de son contenu.

Quelle que soit l’hypothèse retenue, une chose est sûre : on se querelle sur du vent ! Mais tout n’est-il pas devenu « vent » dans notre système ? Avec une grande variété certes, qui va de l’ouragan au pet, en passant par les courants d’air. Mais attention à l’addition du tout. « Qui sème le vent récolte la tempête » ! Mais « tout n’est-il pas vanité et poursuite de vent » selon le livre de l’Ecclésiaste ?

Et le visage de la France dans tout cela ? Il est bien dans ce que je viens de décrire, tel un spectre qu’on veut essayer d’oublier en se noyant dans l’hystérie du culte du ballon rond. Je n’ai rien contre ce sport. Ce qui m’inquiète, c’est sa puissance de rassemblement de tant de voyous en tout genre, rivalisant de violences et de vulgarité, comme son pouvoir de distraction, si bien que les terroristes sont même capables de respecter la trêve de l’euro, parce que cela est de nature à accentuer notre décadence , tout comme les jeux dans l’empire romain finissant. Ce dernier avait cependant conservé le christianisme. Les barbares s’y convertirent ! Depuis de nombreuses années la foi chrétienne est malmenée en France et de plus en plus chassée de l’espace public au nom de la laïcité. Il y a un vide religieux qui n’a pas pour seule cause l’hostilité mais aussi la lâcheté. Cela est aussi marqué sur le visage de notre pays !

Et je reviens à l’évocation du spectre. Ne serions-nous pas dans la même situation qu’Athalie dans son songe (tragédie de Jean Racine). Elle voit sa mère Jezabel :

« Ses malheurs n’avaient point altéré sa beauté,
Même elle avait encore cet éclat emprunté.
Dont elle avait su peindre et orner son visage.
Pour réparer des ans l’irréparable outrage. »

Quand on réfléchit au montant astronomique de notre dette nationale et aux maquillages divers qui donnent un air de « mieux » à la France, c’est peu que de parler   « d’éclat emprunté » à propos du visage de notre patrie ! Devrons nous comme Athalie aller jusqu’au bout de la vision face à la France :

« Son ombre vers mon lit a paru se courber,
Et moi je lui tendais mes bras pour l’embrasser,
Mais je n’ai plus trouvé qu’un horrible mélange
D’os et de chairs meurtris et traînés dans la fange,
Des lambeaux plein de sang et des membres affreux
Que des chiens dévorant se disputaient entre eux. »

Horrible fin de Jézabel, dévorée par des chiens, qui en la circonstance peut être pour nous le symbole d’un pays déchiré par la guerre civile. Ce pourquoi je pense qu’est toujours d’actualité le propos de Joseph de Maistre dans « ses considérations sur la France » face aux horreurs de la révolution française : « Les spectateurs de grandes calamités humaines sont conduits surtout à ces tristes méditations ; mais gardons nous de perdre courage ; il n’y a point de châtiment qui ne purifie ; il n’y a point de désordre que l’Amour Eternel ne tourne contre le principe du mal. Il est doux au milieu du renversement général, de pressentir les plans de la Divinité. »

Publicités

3 commentaires

  1. Je suis d’accord avec cette dame , vous les prêtres il est de votre devoir de former vos fidèles: la tenue dan les églises ,l’habillement pour les dames pas de décolletés pas de jupes trop courtes pas de pantalons pur les hommes pas de manches courtes pas de jeans pas de baskets . Vous rendez-vous compte de la grandeur de la messe? pour un prêtre faire descendre Notre Seigneur sur l’autel Le tenir entre ses doigts consacrés c’est un acte qui doit le laisser sans voix dans le silence de l’adoration, il doit faire comprendre à ses fidèles la grandeur de l’amour de Dieu pour nous pauvres humains et nous apprendre à rendre amour pour amour . Là seulement la France retrouvera sa vie , sa beauté , sa puissance .

    J'aime

    Réponse

  2. J’ajouterai qu’il faut faire ce que la Ste Vierge a demandé à La Salette à Lourdes à Fatima et dans toutes ses apparitions prier surtout le chapelet quotidien . Le mois de juin est celui du Sacré Coeur il faut aussi le prier Il a promis beaucoup de choses pour la France à condition qu’elle revienne à la foi de ses ancêtres .Et vous les prêtres vous devez redoubler de ferveur avec des messes bien dites , la lecture de votre bréviaire les méditations etc…..et pour vous aider dans vos prédications relisez les sermons du curé d’Ars qui est votre saint patron. il faut revenir à la vraie religion catholique Une Sainte et Apostolique , avec tous ses principes, toutes ses vérités et refuser toutes les compromissions avec les autres philosophies reprendre tous les grands docteurs de l’Eglise etc…..

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s