« Le visiteur d’un soir » ne viendra pas à Verdun

Ainsi Black M ne donnera pas son concert ce dimanche 29 mai, à la fin des trois jours commémorant le centième anniversaire de la bataille de Verdun, une des plus meurtrières de l’histoire, où se côtoyèrent héroïsme et absurdité comme dans beaucoup d’affrontements guerriers.

Quand en 1942, sortit le film de Marcel Carné « Les visiteurs du soir », la France se trouvait dans « les tranchées » de l’Occupation. L’écran transportait au Moyen Âge dans une région du midi de la France. Le diable y envoyait deux de ses suppôts pour y contrarier l’amour humain et finissait par apparaître lui-même pour achever une besogne qu’il jugeait mal engagée ! Le cinéaste, comme les comédiens, n’avaient pour ambition que de produire un bon spectacle ! Leur réussite fut totale parce que double. Au premier degré ce fut et cela reste un chef d’œuvre artistique, au deuxième degré un message qui s’adresse à l’intelligence humaine, celle des français en tout premier lieu, qui à cette époque étaient « visités » par des diables qui n’avaient pas la truculence et l’humour de ce grand comédien que fut Jules Berry ! Marcel Carné, homme de grand talent lui aussi, avait su par son art inciter ses compatriotes à réfléchir en ces heures difficiles, et pour ne prendre qu’un exemple, apprendre à discerner la présence du mal destructeur, là où on ne l’attend pas, en particulier quand les apparences sont trompeuses ! Cette problématique qu’on retrouve dans maintes scènes du film sera permanente pendant l’occupation allemande et même après…Qu’est-ce que le visiteur de Verdun aurait apporté ce dimanche 29 mai 2016, aux jeunes français et allemands, invités à se souvenir de cette bataille ? Car c’est de cela qu’il est question, ne l’oublions pas ! Aussi m’attarderai-je un moment sur la question de l’invitation ! Il n’a pas été invité par hasard, que monsieur le maire de Verdun Samuel Hazard m’excuse, je ne fais pas de jeu de mots, j’essaie de lui venir en aide ! Il y a en effet une commission ou comité, comme dans toute manifestation de ce genre ! Et, vue sa nature, il est plus qu’évident et parfaitement normal que le Chef de l’Etat s’y soit intéressé. Dans le souci de la sécurité des invités n’a-t’il pas par exemple, compte tenu de l’état d’urgence, interdit toute manifestation religieuse extérieure. Il n’y aura pas de messe en plein air à Douaumont, comme ce fut le cas pour le cinquantième anniversaire en 1966 sous le général de Gaulle. Mgr l’évêque de Verdun pourra tout de même célébrer dans sa cathédrale le samedi 28 à 18h. J’espère et je souhaite que beaucoup de catholiques, ainsi que tous ceux qui veulent honorer la mémoire de ceux qui reposent sous les 16500 croix de Douaumont soient présents ! Le lendemain Black M aurait dû donc se produire, invité officiellement, par qui exactement ? Certainement pas par le maire de Verdun, tout seul, même si par esprit de sacrifice, il accepte de porter le « chapeau », ce qui est honorable à mes yeux.

Cela dit j’en reviens à l’origine de l’invitation et je dirai plus loin pourquoi. Monsieur le maire de Verdun n’a dans son entourage aucun spécialiste du rap, ce qui n’est pas le cas du président de la République. Sa « plume » depuis 2014 n’est autre que Pierre Yves Bocquet, spécialiste de cette musique, connu dans ce domaine sous le pseudonyme de Pierre Evil (qui veut dire diable en anglais), c’est peut-être là un des signes de « son humour pince-sans-rire sachant être cinglant, à l’instar de François Hollande » selon Jérôme Guedj, député socialiste et camarade de l’intéressé depuis Science Po. Le 10 mars 2014, au moment de sa nomination, le journaliste Maxime Pilard écrivait dans Terra femina : « Si la nouvelle plume de F. Hollande assure mettre entre parenthèses ses activités d’écriture, nul doute que la culture hip hop, l’influencera dans les conseils qu’il lui donnera… » Cela ne prouve rien bien sûr, et ne constitue pas non plus de ma part un jugement de valeur sur le « hip hop » et sur ceux qui l’aiment. Ce qui est grave, c’est d’avoir pensé à associer Black M et ses chansons à la mémoire des morts de Verdun, français et allemands. Je ne juge pas la qualité artistique de ce chanteur. On a le droit de l’aimer et de ne pas l’aimer, sans pour autant être « catalogué » et étiqueté. Chaque français doit demeurer libre d’aller assister ou non à ses concerts. Mais je rajoute qu’au nom même de notre démocratie, invocation tant de fois répétée, on a aussi la liberté de trouver inappropriée une telle invitation en de telles circonstances. L’homme qui dans ses textes de rap parle « de youpins qui s’éclatent et font des magasins » ou encore ose dire qu’il se sent coupable quand je vois ce que vous a fait ce pays de « kouffars » n’a pas sa place dans le cadre d’une fête nationale française.

Et je reviens à vous monsieur le maire de Verdun, non pour contester votre choix de voir en Black M en enfant de la république, je respecte votre choix et ne vous affublerai d’aucune étiquette ! En revanche, je trouve étrange qu’en tant qu’élu de cette même république, vous passiez sous silence le qualificatif de « youpins » tout comme votre interprétation du mot « kouffar ». Vous n’avez d’ailleurs pas entièrement tort en parlant de « ceux qui se voilent la face ». Votre conseiller en langue sémitique, qu’il soit rabbin ou traducteur agréé du parti socialiste se réfère à l’origine hébraïque de la racine qu’on retrouve dans le « Kippour » derrière le mot Yom. Jour où les péchés sont voilés, recouverts, donc pardonnés[1]. Mais il aurait dû vous dire, à moins qu’il ne connaisse pas l’arabe, ce qui serait fâcheux en la circonstance, que ce mot signifie mécréant dans le Coran[2]. Et ce, le plus souvent. Pire, c’est ce qualificatif injurieux que lance Daesch aux malheureux qui vont être exécutés ! On me dira que quand Black M à écrit cela, Daesch n’existait pas ! Certes, mais le Coran lui existait, tout comme les nombreuses victimes du fanatisme, qu’on avait assassinées à cause de ce mot. Et maintenant Daesch existe !

Aussi, et là j’en viens à l’essentiel, cet épisode de Verdun s’inscrit dans une longue suite d’actes de transgression de civilisation, d’incitations au mépris de la Loi naturelle, de déstructuration de l’âme humaine. Depuis 2012, il n’est pratiquement pas une loi sociétale du président Hollande qui ne s’attaque à la loi naturelle et au respect de la vie ! Et je pense qu’il n’est pas nécessaire d’être plus précis. C’est dans ce funeste enchaînement que la présence de Black M aurait été à Verdun et à son symbole ce que fut l’exposition du vagin de la reine au château de Versailles et à ce qu’il représente. Ce régime politique aime provoquer et désacraliser les grandeurs du passé. Ainsi, ne gêneront-elles pas les ténèbres qu’il répand souvent pour mieux asservir les hommes aux forces matérialistes, celles de l’argent en particulier. Comme prêtre et comme français, fervent défenseur de l’amitié franco-allemande, fier de ma patrie que mon père instituteur laïc, catholique, socialiste et franc-maçon de la Grande Loge, m’a appris à aimer, j’aurais demandé aux 4000 jeunes français et allemands de ne pas répondre à cette invitation de concert. Mais voilà que je n’ai pas à le faire. Le concert est annulé ! Une telle décision, si rapide après des prises de position officielles telle celle du Secrétaire d’Etat aux anciens combattants ne peut venir que de très haut. Ce ministre n’a-t’il pas dit que l’hostilité au concert était le fait de l’extrême droite, sous entendez le FN ?

Le 13 mai à 20h il évoque sur le plateau de BFMTV « des torrents de haine » et « des menaces d’ordre physique » contre le maire de Verdun et sa famille, et il vise encore le FN. Ce parti serait si influent qu’il puisse faire fléchir les hautes sphères de l’Etat ? S’il en est ainsi, je regrette qu’un parti politique ait un tel pouvoir (et cela vaut pour d’autres), tout comme je condamne la haine et les propos racistes. Cela dit, je refuse comme beaucoup de ceux qui étaient opposés à ce concert de me laisser jeter dans l’eau du torrent haineux et ne vois dans mon propos comme par exemple dans celui de monsieur le député Mariton quoi que ce soit de raciste. Si, fort sagement, le maire de Verdun annule cette représentation, dont finalement il accepte avec courage d’endosser plus ou moins la paternité, c’est qu’il y a eu une levée de boucliers à laquelle « certains » ne s’attendaient pas. Ainsi tout n’est pas encore perdu en France pourvu que les français qui aiment leur pays sachent se rassembler pour dire calmement et sans haine non à ce qui avilit la Patrie. Quant aux jeunes qu’ils se réjouissent de cette reculade stratégique. S’ils veulent honorer les morts de Verdun, qu’ils aillent se recueillir en silence à Douaumont ! Et que ceux qui croient en Dieu prient pour les âmes des défunts de races et de patries différentes, tout comme pour celles de nos dirigeants qui ne savent pas ce qu’ils font en réalité, même dans leur consciente hostilité aux valeurs traditionnelles de la France. Car en fin de compte leur haine du spiritualisme judéo-chrétien reste lucide malgré tout, et leur ôte toute excuse part rapport au sombre avenir qu’ils préparent aux français.

[1] Sur la racine kfr et philologie : importance et significations bibliques, post bibliques et coraniques. Voir Père Édouard Marie Gallez « Le texte arabe non islamique » studia arabica Ed de Paris, p 67-87

[2] Elisabeth Lévy : « De Nuit debout à Verdun, le chantage au fascisme ne passera pas » (lien)

Publicités

3 commentaires

  1. « Ce festivocrate de la nouvelle génération, qui vient après Homo festivus comme Sapiens sapiens a succédé à Homo sapiens, est l’individu qui festive qu’il festive à la façon dont Sapiens sapiens est celui qui sait qu’il sait […].
    […] Ils n’ont d’autre projet que d’instaurer leur vide frénétique, ce dimanche de la vie agité qu’ils appellent « démocratie » pour que l’on n’ose jamais examiner les bienfaits autoritairement présupposés par ce vocable. »

    Festivus Festivus de Philippe Muray

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s