Je suis Ali,

Peu importe ce que je fais exactement, je suis musulman, français et heureux de l’être, surtout après le discours que le Président Hollande, pour qui j’ai voté, a prononcé le 27 novembre dans la cour des Invalides en mémoire des victimes du 13 novembre dernier. Enfin, il a remis les choses à leur place et réhabilité l’islam. Je vois qu’il a étudié le Coran et nos traditions puisque, en évoquant l’horreur du 13 novembre, il a parlé de « cause folle » et de « Dieu trahi ». Chaque sourate du Coran commence en effet par ces mots : « Au Nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux… ».

L’islam est donc bien une religion d’amour comme l’a laissé entendre notre Président. Il est même allé plus loin que certains religieux musulmans en parlant à propos de l’idéologie des terroristes de Daesh « d’un islam dévoyé qui renie son livre sacré », preuve qu’il a bien lu le Coran et s’intéresse vraiment à notre religion. Il a bien sûr délaissé la sienne qui était aussi celle de la majorité des français, mais peut-être mérite-t-il quand même que nous ne le considérions pas avec tout le mépris que notre religion nous commande envers les « sans religion ». Quand dans son discours il évoque le passé et les valeurs de la France, pas une fois il ne mentionne la religion chrétienne, ni le judaïsme, il ne parle que de république et de laïcité ! De lui même, il a compris ce que le Prophète, que la paix, la bénédiction et le salut soient sur Lui avait annoncé quant à ces deux religions : leur fin, car elles s’étaient dévoyées en falsifiant le message des prophètes Moïse et Jésus, que la paix soit sur Eux, et en faussant le texte de leurs Ecritures saintes!

La religion juive se corrompt dans le sionisme et le christianisme dans le laïcisme ! Leurs chefs religieux encouragent même cette déchéance pour le plus grand profit de la vérité que professe l’islam depuis ses origines. Je regrette donc qu’on manifeste une telle violence pour amener au retour à Dieu tous mes compatriotes français ! Ils ne sont plus qu’une minorité à pratiquer le catholicisme, entre 1,5 et 3% selon les régions. Beaucoup de leurs évêques s’y sont résignés et parlent même de post-chrétienté. Leurs dirigeants politiques les ont chassés de l’espace public et veulent même aller plus loin ! Le Président de la République a donné l’exemple ! Tout comme la Mairie de Paris en célébrant le ramadan. Et il faut remarquer à ce sujet que notre grand ami Francois Baroin, président de l’Association des Maires de France, digne fils spirituel du Président Jacques Chirac, s’est opposé à la présence des crèches de Noël dans les mairies ! Mais pas aux célébrations publiques du ramadan qu’ils y organisent ! Je condamne donc fermement cette violence injuste contre la France, si accueillante pour nos familles et si compréhensive pour notre religion ! Elle a répudié le judéo-christianisme, cette « amicale[1] » des « recouvreurs[2] » et des « associateurs[3] ». Elle ne veut plus reconnaître leur Dieu !

C’est enfin le moment de leur faire connaître le nôtre. La charité nous commande de faire sortir les Français nos frères des ténèbres de l’athéisme et de la mécréance ! Les politiques qui les gouvernent l’ont presque compris, comme ceux de l’opposition. Je pense bien évidemment à ce grand humaniste, successeur de Montaigne, à la mairie de Bordeaux, Alain Juppé, et non Ali, mon prénom, qui n’est pas le sien, comme ses ennemis se plaisent à l’en affubler, qui nous construit, si j’en crois internet, le plus grand lieu de culte de la région, une mosquée de 12 000 mètres carrés. Il ne faudrait pas décourager cet homme de bonne volonté qui a qualifié le Pape Benoit XVI d’autiste ! Lui aussi, comme le Président Hollande, la Mairie de Paris et bien d’autres, nous montrent leur bienveillance à l’égard de l’islam !

Alors plus de bombes, plus d’attentats ! L’islam est vraiment cette religion d’amour et de tolérance ! Et que des évêques toujours plus nombreux continuent de déclarer préférer voir les églises transformées en mosquées plutôt qu’en restaurants ! Certes, ce n’est qu’un début ! Mais c’est quelque chose tout de même ! Si la violence doit en fin de compte être employée, ne la réservons qu’aux obstinés qui s’opposeront à l’évidence de la vérité ! Elle apparaîtra alors comme le point final nécessaire à l’établissement de la paix de l’islam. Il aura donc prouvé que lui seul pouvait restaurer la foi en Dieu sur cette belle terre de France. Elle pourra dès lors être qualifiée à juste titre de « Fille adoptive aînée de l’Islam » et c’est tout naturellement que certaines cathédrales deviendront des Grandes Mosquées dont nous saurons prendre soin et que nous pourrons remplir de fidèles musulmans ! Tous les hommes et les femmes ne naissent-ils pas musulmans, par la grâce de Dieu? Aux Français de le découvrir !

Que la bonne volonté à l’égard de l’islam, manifestée au plus haut niveau de l’Etat, même si tous les ministres ne suivent pas, ne soit donc pas gâchée par des violences manifestées prématurément ! Aucun de nos imams, aucun de nos frères, ne pourrait faire pour notre religion ce qu’a fait le Président Hollande et ses plus fidèles alliés dans ce domaine, Madame Najat Vallaud-Belkacem et Madame Christiane Taubira, ainsi que Monsieur Alain Juppé. Ne détruisons pas leur grand œuvre de mutation de la civilisation française, prélude à des changements possibles en Europe, loin du vilain Poutine et de ses alliés hérétiques qui ont le culot de se dire musulmans.

Votre frère Ali, musulman français et fier de l’être !


[1] Sourate 5, verset 51 : « Ô les croyants! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les chrétiens ; ils sont amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. »

[2] Les Juifs sont recouvreurs pour avoir rajouté aux Ecritures juives la Mishna et le Talmud, ce pourquoi ils encourent la colère de Dieu, comme l’indique la première sourate du Noble Coran

[3] Les chrétiens sont associateurs, coupables d’avoir associé au Dieu unique, le Fils et le Saint Esprit, voire la Vierge Marie, ce pourquoi la première sourate du Saint Coran les qualifie d’égarés

Publicités

8 commentaires

  1. père Viot,
    si vous étiez dans le diocèse de Lyon, Sa Précieuse, Charitable et Douce Majesté Episcopale Le Cardinal Barbarin vous aurait probablement déjà viré, à l’instar de votre collègue Hervé Benoit dudit diocèse, pour atteinte à la républicaine, maçonnique et catholique dhimmitude !!

    J'aime

    Réponse

  2. Hélas, beaucoup de musulmans peuvent dire sincèrement : “ L’islam est donc bien une religion d’amour comme l’a laissé entendre notre Président. Il est même allé plus loin que certains religieux musulmans en parlant à propos de l’idéologie des terroristes de Daesh « d’un islam dévoyé qui renie son livre sacré », preuve qu’il a bien lu le Coran et s’intéresse vraiment à notre religion ».
    Mais cela prouve tout au contraire que François Hollande n’a pas lu le Coran, ou ne l’a pas compris. Et que les musulmans qui affirmant que le Daech ne s’appuie pas sur le Coran pour justifier religieusement leur action n’ont pas lu sérieusement l’ensemble du Coran.
    Il ne peut y avoir de dialogue en vérité qu’avec les musulmans, et les français, qui reconnaissent que le Daech s’appuie réellement sur une lecture littérale du Coran. Le changement ne viendra que si l’Islam lui-même reconnaît, en ses instances représentatives, que le Coran ne peut recevoir une i interprétation positive qu’en acceptant de le soumettre à une lecture historique et critique.

    J'aime

    Réponse

  3. Merci, mon Père,J’apprécie l’ironie,surtout quand elle est bien fine,bien ciselée,comme dans votre lettre;Continuez,Mon Père, y a de quoi dire..c’est tellement important la parole..c’est un don de Dieu,qui peut se partager..A bientôt de vous lire,encore sur ces attentats..y a tellement de mots à trouver pour nommer ce qu’il s’est passé..

    J'aime

    Réponse

  4. Jamais tonneau fuyant par sa barre ou sa douve
    ne fut troué comme je vis une ombre,
    ouverte du menton jusqu’au trou qui pète.
    Ses boyaux pendaient entre ses jambes ;
    on voyait les poumons, et le sac affreux
    qui fabrique la merde avec ce qu’on avale.
    Tandis que je m’attache tout entier à le voir,
    il me regarde et s’ouvre la poitrine en me disant :
    « Vois comme je me déchire : vois Mahomet comme il est estropié. »
    Et Ali devant moi s’en va pleurant,
    le chef fendu de la houppe au menton.
    Et tous les autres que tu vois ici
    vécurent en semant scandale et schisme :
    c’est pour cela qu’ils sont ainsi fendus
    Un diable est là derrière qui nous arrange
    cruellement faisant passer tous les damnés
    de cette troupe au fil de son épée,
    quand nous avons fini le triste tour ;
    car nos blessures sont déjà refermées
    avant que nous soyons de nouveau devant lui.

    Dante – La Divine Comédie (1321) – Chant XXVIII

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s