Parole de la semaine – 22e dimanche du temps ordinaire

Pour ce 22e dimanche du temps ordinaire, l’Eglise nous invite à méditer sur le chapitre 7 de l’Evangile selon St Marc, versets 1 à 23, avec malheureusement des coupures qui diminuent la portée de ce texte pourtant très important. Je l’ai signalé et expliqué ! La polémique entre Jésus et les pharisiens prend son point de départ sur une question de pureté rituelle liée au lavage des mains avant le repas ! Mais très rapidement s’amplifie et aborde la question de la pureté du cœur qu’une forme maniaque de recherche de la pureté rituelle peut occulter. Les préceptes humains supplantant alors le commandement de Dieu ! Voici la dernière partie de l’homélie :

Et là d’ailleurs Jésus va illustrer par un exemple son propos dans les versets 9 à 13 malheureusement omis. L’exemple que prend Jésus est disproportionné par rapport à ce qui était le point de départ de la discussion, puisqu’il concerne un commandement de Dieu capital : « honore ton père et ta mère ». C’est le fondement même du respect de la famille, si essentielle à toute la révélation judéo-chrétienne et bien au-delà. Or, en évoquant la loi du Korban, mot hébreu qui signifie « ce que l’on approche », sous-entendu de l’autel[1], Jésus cite un précepte pharisien qui empêche de porter secours à ses parents dans le besoin sous prétexte que l’argent qu’on aurait dû utiliser pour cela a été consacré au service du Temple et qu’il est donc « Korban ». Il me semble que c’est là un exemple parlant qui n’avait aucune raison d’être ôté du lectionnaire en 1969. Je ne peux pas croire tout de même que les méchants propos tenus contre la famille en 1968 y soient pour quelque chose ! Pas plus que le désir de ne pas faire de la peine à la synagogue, car peu de temps après les propos du Christ, la Mishna avait « arrangé » les choses en faveur des parents[2].

Et il serait plus qu’utile de rappeler ces versets aujourd’hui, quand par exemple on songe, pour ne prendre qu’un exemple extrême, au prix mensuel d’une place dans une maison de retraite recevant des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer. On ne parlerait certes plus aujourd’hui de Korban, ni de don à l’Eglise, mais on peut faire confiance à l’esprit humain et à son génie d’inventivité pour donner à d’autres dépenses un nom aussi respectable qu’indispensable. En ajoutant à tout cela la légalisation de l’euthanasie…

Bref, Jésus rappelle l’autorité de la parole de Dieu dans une de ses expressions la plus simple, à savoir le Décalogue, à des gens qui la bafouent et qui lui cherchent querelle sur des questions de main lavée qui ne venaient en fin de compte que de préceptes humains. Une société qui n’honore pas ses anciens se déshumanise et contribue à la destruction de la famille, tout aussi gravement que ceux qui sacrifient le droit des enfants au droit à l’enfant.

Puis Jésus va reprendre la question du début sur le pur et l’impur et la résoudre d’une manière magistrale au verset 15, conformément à la mission qui est la sienne. Dans la suite des grands prophètes qui dénonçaient les limites des pratiques extérieures de la religion, Jésus insiste sur le rôle du cœur et intériorise ainsi ce qui est impur et qui peut provoquer le mal. C’est à son cœur qu’il faut d’abord prendre garde, et non à ce que l’on mange, si on veut plaire à Dieu et se sanctifier. Cela rejoint la circoncision du cœur dont parlait le prophète Jérémie (4, 4), pensée que reprendra saint Paul au chapitre 2 de l’Epître aux Romains, verset 29.

Et Jésus nous fournit une liste de toutes sortes de péchés qui peuvent sortir du cœur. Ce genre d’énumération de vices est assez classique dans la littérature juive et antique en général[3]. On relèvera cependant le premier vice mentionné, comme sortant du cœur : les pensées mauvaises qui génèrent toutes les autres. Camille Focant traduit mieux par « desseins mauvais » qui est plus général, la TOB va dans le même sens en traduisant par « intentions mauvaises ».

L’impureté des aliments est ainsi écartée. Saint Marc le comprend explicitement ainsi puisqu’il a écrit de Jésus au verset 14 : « il déclarait que tous les aliments sont purs ». Oui, mais cette affirmation absolue faisait suite aux versets 17 à 20 très malheureusement omis. Car pour bien montrer que les différents aliments n’avaient rien à voir avec la question de la pureté, Jésus avait même osé dire que ceux-ci n’étaient pas destinés au cœur mais au ventre, et que du ventre ils allaient à la fosse (traduction de la TOB « à la fosse d’aisance », traduction de Camille Focant). Ainsi les nourritures pures et impures non seulement ne touchent pas le cœur mais ont en commun la même destination, sans gloire, c’est-à-dire un lieu où il n’y a pas d’odeurs de sainteté !

Alors peut-être que les auteurs du lectionnaire de 1969 ont été soucieux de la réputation de Jésus et de lui ôter de la bouche des images ou expressions un peu limites ? Etrange tout de même à une époque où on parlait plus volontiers d’un Jésus camarade que d’un Jésus Fils de Dieu. Etrange également à une époque où le souci du Hallal séduit dans notre pays beaucoup trop de chrétiens, lesquels auraient intérêt et avantage à entendre tout le propos de Jésus. Peut-être parviendraient-ils alors à opérer quelques distinctions entre ce que produisent les intestins et le coeur ?

(Extrait du livre « A l’écoute de la Bible, homélies Dimanches et fêtes – Année B », Artège 2014)


[1] Camille Focant, « L’Evangile de Marc », p. 279, note sur le verset 11.

[2] Opus cité, Camille Focant, p. 279, note sur les versets 11 et 12.

[3] Opus cité, Camille Focant, lire à ce sujet surtout les p. 273 à 276.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s