La journée des dupes

Son seul point commun avec celle qui eut lieu sous Louis XIII fut la disparition ou non d’un premier ministre. Richelieu à l’époque, le premier ministre grec en ce mois de juillet 2015. L’un comme l’autre avait et a du « métier ». Pour le Cardinal, on sait que ce fut toujours à l’avantage du peuple français et pour une paix juste en Europe ! Pour l’autre, seul l’avenir le dira ! Et ce tant pour le peuple grec que pour ses partenaires européens. Malgré les apparences, la rétention d’information est bien plus grande sous notre République qu’au début du XVIIe siècle, ce qui rend difficile un jugement définitif ! Mais il y a des chiffres et à moins qu’ils aient été truqués, on ne voit pas comment la Grèce et ses créanciers pourraient s’en sortir ! Mais peut-être que la fin est déjà écrite, et dans une tragédie classique il y a cinq actes !

Le premier (l’exposition) est joué depuis longtemps ! Il aurait même un peu trop duré pour certains ! Mais il y a l’excuse du changement d’acteurs principaux et de metteurs en scène ! Ce qui est sûr, c’est que la Grèce nous a fourni un grand artiste, mélange d’Achille et d’Ulysse. On ne sait pas encore qui jouera ou partagera avec d’autres le rôle de Menelas, le mari « délaissé » d’Hélène ! Mais nous pouvons être sûrs que le personnage sera représenté !

Le numéro de trapèze volant du premier ministre grec mérite d’être remarqué. Vol grandiose pour les yeux et les oreilles, mais aussi conséquent pour nos portefeuilles ! Même si grâce à la planche à billets il a été payé en monnaie de singe ! Un jour, il faudra bien se réveiller, et retentira, comme dans le conte d’Anderson la voix d’un « enfant » pour dire à propos de l’Europe que le roi est nu !

Tel un match de football à l’issue douteuse, cette journée des dupes a connu des prolongations ! On nous propose un nouveau gouvernement de l’euro avec tout ce qui va avec ! Ce qui est sûr, c’est que cela fera des chômeurs en moins dans le personnel politique !

Quant aux agriculteurs, on leur propose une perfusion… Encore un petit moment et ce sera l’injection létale pour mourir dans la dignité ! Sully avait dit : « Labourages et pâturages sont les deux mamelles de la France ». Sortis de l’éblouissement du cirque de Bruxelles, il serait temps que nos politiques français laissent un instant tomber « La belle Hélène  » et donnent la priorité aux mamelles de nos vaches !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s