A propos de la « Libre Pensée » (suite)

Puisque le site de la Fédération Nationale de la Libre Pensée me fait l’honneur de publier intégralement mon texte du 25 mai dernier sur son site internet (lien), tout en maniant l’injure contre ma personne, n’hésitant pas pour cela à ridiculiser par un montage photographique l’uniforme de la gendarmerie nationale, je ne peux faire moins pour l’instant que de maintenir ce texte encore une semaine. Nous manifestons ainsi que nous avons au moins un point d’accord : un maximum d’internautes doivent le lire. Qu’il en soit donc ainsi !

Cela dit, je ne voudrais pas être cause d’insomnies pour de nombreux français accablés d’impôts.

Non Messieurs les Fouquier-Tinville de la laïcité, je ne suis pas payé sur les fonds publics ! Je ne reçois aucun salaire de l’Etat et de l’Eglise ! Vous ne pouvez donc pas écrire à mon sujet : « Voici de l’argent bien placé pour la République laïque ! » Peut-être existe-t-il des associations qui reçoivent des subventions de l’Etat par ce qu’on appelle le biais culturel. Là non plus je n’en dépends d’aucune. Vous pouvez enquêter. Vous savez faire cela. Vous devrez alors convenir que vous trompez ou que vous vous trompez.

Ensuite ne vous donnez pas de faux espoirs, aux autres non plus ! Vous n’avez pas retrouvé un rayonnement, que d’ailleurs vous n’avez jamais eu. Vous êtes utilisés en toute connaissance de cause ! Ce sont vos maîtres qui m’intéressent. Je regrette enfin qu’il n’y ait plus chez vous quelques prêtres en rupture de ban ou des bonnes soeurs dans le même cas ! Ils vous auraient appris à ne pas confondre un sermon, dont jamais je ne vous ferai « l’honneur », et un éditorial de blog.

Quant à votre affaire de la réhabilitation des fusillés pour l’exemple de la première guerre mondiale, je la connais. Sur ce point encore mes ex confrères qui vous étaient associés à une certaine époque vous auraient appris qu’un prêtre, aumônier militaire ou non, ne fait pas la guerre aux morts ! Il prie pour eux, comme il prie aussi pour vous, afin que vous vous convertissiez. Il obéit ainsi à Saint Paul : « S’il est possible, pour autant que cela dépend de vous, vivez en paix avec tous les hommes. Ne vous vengez pas vous mêmes, mes bien aimés, mais laissez agir la justice de Dieu, car il est écrit : A moi la vengeance, c’est moi qui rétribuerai, dit le Seigneur. Mais si ton ennemi a faim, donne lui à manger, s’il a soif, donne lui à boire, car, ce faisant, tu amasseras des charbons ardents sur sa tête ». (Epitre aux Romains chap 12 v18 et 19).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s