Le défi

La journée de la laïcité est une gigantesque imposture doublée d’imbécilité totale.

Imposture : on mélange sciemment deux faits : la séparation des églises et de l’Etat et la formulation de la Loi en 1905. Le premier fait a été accepté bon gré mal gré ! En 1923, Pie XI ne craignait pas de dire sa désapprobation. Ensuite ses successeurs se sont accommodés de la « laïcité à la française » ! Et je ne connais pas un catholique qui remette en cause le principe de la séparation des églises et de l’Etat, surtout tel qu’il est incarné aujourd’hui.

Mais, il n’en va pas de même pour la formulation, qui à mes yeux fait de ce texte un des plus liberticide jamais voté par la République contre les églises, y ajoutant la légalisation du vol par la spoliation des biens du clergé. Opération qui avait déjà eu lieu en 1790 ! Il ne serait pas difficile de montrer que l’affaire de l’entretien des bâtiments est un marché de dupes. Les français ne vont d’ailleurs pas tarder à s’en apercevoir quand ils verront fermées au public certaines églises, avant qu’elles ne s’écroulent. A moins qu’elles n’aient été transformées en mosquées, lofts ou boîte de nuit ! Je développerai cette argumentation en son temps. Pour l’instant, il faut réfléchir aux moyens à mettre en oeuvre tout ce qui est légalement possible pour manifester, nous chrétiens notre désapprobation de ce grand carnaval du 9 décembre ! Qu’on y vende ou non des masques du petit père Combes ou de mesdames Taubira et Najat Belkacem, nous ne devons pas être de la fête ! Ne rien faire relèverait de la lâcheté complice.

Et l’imbécilité recevrait de plus un soutien, ce qui ne me parait pas de première nécessité dans la France d’aujourd’hui ! Car il y aura forcément moqueries anti religieuses, comme j’en ai vu dans les cortèges laïcs de 1982 contre l’école libre. Faux prêtres dansant la rumba avec des religieuses à cornettes ! Certes on était loin des « processions » de 1794 avec des ânes portant chapes ou chasubles, étoles au cou et ciboires et calices attachés à leur queue ! Mais qui sait ? Puisque que selon Monsieur Peillon la révolution française n’est pas terminée, il n’est pas interdit au ministre actuel chargé d’endoctriner les enfants d’avoir des idées, surtout si Charlie est de la partie avec les momies de la Libre pensée !

Une journée nationale pour détruire un peu plus le christianisme en France, car c’est à cela qu’aboutira cette manifestation, apparaitra aux musulmans comme un signe de décadence du pays, rejetant et reniant ses propres racines et les incitant du même coup à intensifier leur propagande par la terreur, mêlée à la persuasion. La France sera mûre pour devenir musulmane grâce à la complicité de nos gouvernants aveuglés par leur haine du christianisme. Il est vrai qu’en France, la collaboration au nom de la haine a de tristes antécédents qui ne sont pas si anciens !

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s