L’Assemblée Nationale glorifie l’homicide

« Heureux l’homme
qui ne prend pas le parti des méchants,
ne s’arrête pas sur le chemin de pécheurs
et ne s’assied pas sur le banc des moqueurs,
mais qui se plaît à la loi du Seigneur
et récite sa loi jour et nuit ! » (Psaume 1 v 1 et 2)

Il n’y a pas eu beaucoup d’heureux lors de cette dernière semaine sur les bancs de notre Assemblée Nationale ! Sur les « assis » une majorité d’homicides, une toute petite minorité contre, un seul discours dénonçant cette mauvaise action ! Une majorité en revanche de « Ponce Pilate » ! Que ne ferait-on pas pour gagner des voix, et pour beaucoup s’épargner du temps en évitant de se laver les mains !

Au fait de quoi s’agissait-il ? D’un détail, comme certains pourraient dire, commémorer cette « grandiose » avancée humaniste que fut la loi autorisant l’avortement et sa discussion à la chambre fin 1974 !

Ce fut à qui fut le plus veule en matière de démagogie, mensonge et cynisme entre politiques, journalistes et « anciennes combattantes » de la « cause », qui ne risquent plus rien aujourd’hui dans ce domaine, le temps, ayant fait son œuvre. Elles avaient pourtant « cet éclat emprunté dont elle avait su peindre et orner son visage pour réparer des ans l’irréparable outrage ». Athalie parlait de sa mère Jézabel, personnellement j’évoque ces vieux fantômes qui prétendent donner le ton à la femme moderne et libérée qui ne semblerait trouver son accomplissement que dans le pouvoir de tuer l’enfant qu’elle porte en son sein.

Ainsi le symbole de la femme libérée est-il, sous notre république, celui de la femme qui tue sa progéniture, mélange de Médée et de Méduse, dont le regard meurtrier n’épargnera personne, casque complet de scooter ou non. Et quand ce sombre éclat vient d’une assemblée sensée représenter le peuple français, joint aux « yeux dans les yeux » de l’escroquerie, on ne peut qu’être inquiet sur les conséquences d’un exemple venu de si haut.

Il va de soi qu’une pareille assemblée est prête à voter n’importe quoi, s’attaquant au respect de la vie ! Pour rester bref, il m’a paru choquant que personne ne dise que la loi Veil n’a jamais été respectée dans ses intentions premières, qu’elle est devenue un moyen parmi d’autres de contraception, qu’on ait oublié de parler des femmes traumatisées par l’avortement, et qu’enfin tout ces gens qui se congratulaient étaient barbouillés du sang de 240.00O fœtus. Sans doute un sang impur qui abreuvait les sillons des champs des femmes libérées ! Cela ne vaudrait-il pas une médaille « Taubira » du Mérite de la nouvelle civilisation ? Mariage pour tous ! Homicide pour tous, qui finalement ne concerne que des foetus, destinés à des seaux qu’on n’est même pas obligé de garder !

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s